Le TNPro

Qu’est le TNPro ?

C’est un cours en individuel d’environ 30 heures. Il vise à vous enseigner et à vous donner la maîtrise de très efficaces techniques pour le développement de votre personnalité :

  • comment puiser sur demande dans votre réservoir de ressources pour être efficace dans vos actions, vos entreprises, vos challenges…
  • comment communiquer avec les autres de façon à productive pour :
    • être compris
    • être apprécié
    • obtenir aide, collaboration
  • comment devenir maître de vos humeurs, de vos états d’esprits :
    • ne plus subir de “baisse de moral”
    • rester fort, équilibré, à votre meilleur niveau
  • comment élaborer vos objectifs de façon à les atteindre.

Pourquoi en individuel et pas en groupe ? Parce que la personnalisation est impossible en groupe — et que ces outils de votre développement personnel doivent être “calibrés” sur vous, très précisément….

Votre Entraîneur TNPro : Erica Guilane-Nachez – Docteur en Sciences Humaines de l’Université de Strasbourg – formée aux techniques les plus modernes de développement de la personnalité.

Mental Performance Info

La Lettre  d’Information du Centre d’Énergétique Humaine

Piloter un cerveau turbo?

Notre cerveau est comme un superbe 4×4 Turbo, capable de nous faire gagner dans tous les raids, toutes les aventures et tous les projets de notre vie. Et nous nous en servons comme si c’était une 2 CV !!!

Notre cerveau est un extraordinaire ordinateur, mais nous l’utilisons comme si c’était un boulier !

Et pourquoi cela ? Parce que nous n’en avons pas reçu le mode d’emploi. On nous bourre le crâne avec tout un tas de connaissances et on ne nous dit pas comment nous servir de nos 28 milliards de neurones.

Ce “mode d’emploi” que notre éducation néglige de nous fournir, le Training-Neuro-Programmé (TNProTM) vous l’enseigne en quelques heures. Et ces quelques heures changent toute la vie.

Gagner dans un fauteuil

Imaginez-vous, assis confortablement, pendant quelques minutes, dans un fauteuil, yeux fermés. Vous vous parlez à vous-même. Non, vous n’êtes pas fou : vous utilisez une procédure pour vous “programmer” à réussir quelque chose de difficile. Parler en public, par exemple. Ou briller dans un débat TV. Ou affronter un adversaire.

Ou remporter un contrat. Ou faire votre déclaration d’amour… Et lorsque le moment de l’épreuve est venu, vous disposez effectivement de tout ce dont vous avez besoin pour que ça marche bien et que vous remportiez le morceau.

Eh bien, vous avez utilisé une des techniques du TNProTM : vous avez dialogué (attention : pas monologué – vous avez parlé et obtenu des réponses) avec votre Inconscient. Vous vous êtes ainsi programmé pour disposer des ressources dont vous avez besoin pour réussir l’événement.

Des fromages et des dollars

Voici une femme, mariée depuis 20 ans. Elle est affligée d’un mari qui, certes, pourvoit aux besoins du ménage, mais qui boit : il boit depuis pratiquement le début du mariage. Depuis presque 20 ans, elle le traite d’homme sans volonté, lui dit qu’il pue l’alcool, elle le repousse, est froide, critique et méprisante.

Ce n’est pas une méchante femme, non : cela fait 20 ans qu’elle agit ainsi parce qu’elle pense que cela le fera cesser de boire. Et ça fait 20 ans que la preuve est abondamment faite que sa méthode ne marche pas. Cela fait 20 ans qu’elle utilise cette même stratégie sans résultat, et pourtant, elle n’en change pas !..

Dans les années 1960, on a fait des expériences aux USA. On a mis des rats dans des labyrinthes, avec un délectable morceau de fromage au bout : leur récompense, s’ils réussissaient à traverser le labyrinthe. On a aussi mis des étudiants d’université dans d’autres labyrinthes, avec quelques dollars pour eux au bout. Les étudiants ont atteint les dollars, et les rats le fromage. Et puis, on a retiré dollars et fromage. Les rats, eux, ont très vite renoncé à affronter les difficultés de l’épreuve puisqu’ils n’y trouvaient plus de fromage ; les étudiants, par contre, ont continué à aller voir s’ils pouvaient encore trouver des dollars, alors que manifestement il n’y en avait plus!

Les rats, plus intelligents que les étudiants ? Sans doute pas. Mais les rats ont tiré la leçon des événements et ont cessé de s’intéresser au labyrinthe. Les étudiants, eux, ont continué à utiliser une stratégie (aller dans le labyrinthe) pour obtenir un résultat (les dollars) qui n’existait plus. Ils n’ont pas changé leur stratégie, alors qu’elle n’obtenait plus les résultats espérés.

Lumière à Volonté

Dans ces deux histoires – aussi vraies l’une que l’autre – où est le problème ?

Lumière à volonté

Il est dans la rigidité, dans le fait que beaucoup de gens (il suffit de regarder autour de soi) continuent pendant des années à fonctionner de manière systématique,  en “pilotage automatique”. Sans se rendre compte, alors que les événements le crient jour après jour, que leur méthode n’obtient pas le résultat qu’ils en attendent!

Beaucoup de gens confondent ainsi persévérance et rigidité. Observez les parents d ‘ une gamine qui se ronge les ongles. Que font-ils pour qu’elle arrête ? Ils la grondent, lui tapent sur les doigts, lui font honte… Et ça ne marche pas. Ils continuent, mois après mois, année après année, à utiliser la même tactique sans en changer – et sans résultat. Eux aussi confondent persévérance et rigidité. Ils sont figés sur ce qu’ils veulent, sans voir ce qu’ils obtiennent en réalité. Regardons autour de nous (et en nous aussi , éventuellement) et nous verrons beaucoup d’attitudes semblables.

Mais regardez Edison : i l a essuyé près de 10000 échecs avant de parvenir à inventer une ampoule électrique qui marche. A chaque échec, il a cherché une autre solution, une autre méthode pour parvenir au but. I l ne s ‘ est pas obstiné à rester sur des méthodes qui ne marchaient pas : i l a allié persévérance et souplesse. Il a tenu compte de la réalité des événements et il a modulé son attitude en fonction de cela. Grâce à ça, nous avons de la lumière à volonté.

Faites autre chose

Quelle leçon tirer de tout cela ? La suivante : ” Si ce que vous faites n’obtient pas le résultat que vous en escomptez, faites autre chose”. Si vous voulez atteindre des objectifs dans la vie, i l faut déjà cesser d’utiliser des tactiques qui ne marchent pas.

Comment sortir de ses raideurs ? Comment réagir avec cette souplesse, qui fait qu’on ajuste à chaque fois sa stratégie à l’objectif (au lieu d’attendre que l’objectif s’ajuste à la stratégie ! ) ?

En apprenant à puiser dans toutes ses ressources et à utiliser l’immense potentiel qu’on a en soi : en apprenant le “mode d’emploi” de son cerveau, avec le Training Neuro-Programmé.

Imaginez un efficace limier. Vous lui faites flairer un vêtement et vous lui dites de vous montrer la piste du possesseur de ce vêtement. Chaque fois qu’il tombe sur un élément qui concerne la piste en question, le limier fait le travail que vous lui avez demandé : il attire votre attention vers cet élément. Et ainsi, vous arrivez au but.

NOUS AVONS TOUS UNE TÊTE CHERCHEUSE

nous avons tous une tête chercheuse

Vous avez ce limier dans votre tête. Il s’appelle le R. A. S. – et ça ne veut pas dire “rien à signaler”, bien au contraire même – : le R. A. S. est un “dispositif” que nous avons tous dans notre cerveau, dans notre système nerveux. R. A. S. sont les initiales de Reticulated Activator System, et c’est un mécanisme neurologique dont voici la fonction : il détermine tout ce qui attire votre attention et ce sur quoi vous vous concentrerez. C’est le mécanisme de sélection de votre esprit.

Il filtre les informations

Voici un exemple de l’action du R.A.S. : une mère dort profondément alors qu’il y a un orage violent au dehors. Ni éclairs ni tonnerre ne la réveillent, mais le vagisse-ment de son bébé la tire immédiatement de son som-meil. Son R.A.S. estime que le bébé est important, mais que les bruits extérieurs ne le sont pas. Il filtre donc les informations inutiles et attire l’attention instantanément sur les informations utiles.

Chacun d’entre nous a déjà vu son R.A.S. à l’oeuvre : vous vous êtes intéressé à quelque chose, par exemple à la civilisation Maya. A partir de ce moment-là, vous vous apercevez qu’il y a beaucoup de choses dans votre environnement (films, livres, articles, objets, publicités, expositions, conférences, etc…) qui concernent les Maya. Ensuite vous cessez de vous passionner pour cette culture, et il n’y a presque plus rien qui attire votre attention à ce propos. Que s’est-il passé? Il n’y a pas eu plus de choses en rapport avec les Maya pendant la durée de votre intérêt pour eux, et pas moins avant ou après. C’est en fait votre R.A.S. qui a attiré votre attention sur tout ce qui concernait votre passion.

Il vous a “branché” à chaque fois que vous passiez près de quelque chose qui concernait les Maya.

Utilisez le R.A.S.

Vous voyez tout l’intérêt du R.A.S.? Au lieu de le laisser décider tout seul de ce qui est important, il vaut bien mieux le lui indiquer délibérément. Montrez-lui vos priorités, vos désirs, vos intérêts, et sa “tête chercheuse” se mettra en action pour “flairer” tout ce qui concerne la réussite de vos objectifs. Voilà encore un aspect du “mode d’emploi” du cerveau : du Training-Neuro- Programmé.

Vous voulez réussir professionnellement, matériellement ? Vous voulez aboutir dans un projet? Vous voulez améliorer vos rapports avec vos proches ? Vous voulez trouver un partenaire sentimental ? Vous voulez flairer la bonne opportunité financière ? Vous voulez trouver la solution à un problème ? Branchez votre R.A.S. sur votre désir, sur votre objectif et, en bon limier, il vous mettra sur la bonne piste, celle qui vous y fait aboutir…

LE PLUS EXTRAORDINAIRE ORDINATEUR

Être efficace, c’est arriver au résultat voulu, avec le moins de dépenses en énergie et en temps possibles.

Le cerveau est trop efficace pour accepter d’investir plus d’énergie et d’attention qu’il n’est nécessaire. Lorsqu’on veut descendre un escalier, on ne se dit pas : “Et maintenant, j’avance le pied droit. En même temps, je plie le genou gauche et je…”. Non, pour économiser énergie, attention et temps, le cerveau met en place des automatismes : en ce sens, il est aussi un super-ordinateur, avec des “programmes” qui le rendent plus efficace pour aller vers ses buts.

Ce qu’on sait moins, et que la Programmation Neuro Linguistique (PNL) a découvert et démontré, c’est qu’énormément de comportements humains, positifs et négatifs, sont le résultat de tels “programmes” : la déprime aussi bien que la motivation, l’anxiété comme la joie, la timidité comme la sociabilité, le comportement d’échec comme celui de réussite

Vous programmer de nouveaux talents

Et ça ouvre à une perspective fascinante : si on sait comment agir sur ces programmes automatiques, on peut les modifier. Cela permet de changer d’état d’esprit quasi instantanément : passer de l’abattement au tonus, par exemple. Et encore plus fort : cela permet de se créer de nouveaux programmes – acquérir des talents dont on se croyait incapable, ou enrichir sa palette de comportements par exemple.

Or, agir sur ces programmes, cela s’apprend! Alors, pourquoi accepter d’être victime de ses auto-programmes négatifs ? Ils existent en chacun de nous, nous limitent, et même nous handicapent, nous paralysent parfois.

Vous avez déjà perdu votre temps – et votre joie de vivre – à ruminer ? Vous savez ce que c’est : c’est être assis là, le regard bas, en train de tourner et retourner dans sa tête des pensées sinistres, pendant des heures parfois. Et ça ne vous mène nulle part, en plus !

C’est là un “programme” non conscient qu’il est facile de modifier en quelques instants, pour peu qu’on sache comment faire, pour le transformer en un programme d’énergie et de tonus.

Développer sa personnalité, c’est savoir modifier ses programmes négatifs pour les annihiler et aussi, apprendre à se programmer pour le positif : c’est  cela qu’on appelle la “neuro-programmation”, dans le Training Neuro-Programmé.

LE VRAI “PATRON”

Un iceberg, c’est 10% au-dessus de la surface et 90% en dessous. Il a, en cela, quelque ressemblance avec l’être humain : l’homme, c’est 10% de Conscient et 90% d’Inconscient.

Or, l’éducation qui nous est dispensée, à l’école et dans les facs, cherche à “bourrer” au maximum le Conscient et ignore complètement l’Inconscient. Cela fait 90% de l’être humain qui est négligé, pire : ignoré… Toujours l’absence de “mode d’emploi”…

Une sorte d’infirmité

La rançon de cette éducation tronquée : c’est de produire des “conducteurs de 2 CV” là où est disponible une puissance de Porsche !

Peut-on vraiment négliger 90% de l’être sans qu’il y ait quelques “pots cassés”, une sorte d’infirmité? Quand on a deux jambes, peut-on vraiment ne clopiner que sur une jambe sans que cela n’entraîne des inconvénients?

Mais tout d’abord, qu’est-ce que c’est que cet Inconscient, ces 90% de moi? C’est, en fait, le vrai patron, dans l’homme. Vous en voulez des preuves ? :

  • prenez un boulimique. Son Inconscient stimule au besoin de manger. Son Conscient lui dit : “Non !”. Qui gagne, la plupart du temps ? C’est l’Inconscient.
  • prenez un anorexique. Son Inconscient lui dit qu’il ne faut surtout pas manger. Son Conscient – et son entourage – lui dit de manger pour survivre. Qui gagne, en général ? L’Inconscient.
  • prenez un phobique, par exemple quelqu’un qui a la phobie du chien. En présence d’un chien, son pouls s’accélère, l’angoisse monte, il entre en sueur, se sent à la fois paralysé et l’envie de prendre les jambes à son cou. Son Conscient lui dit : “Du calme. Ce n’est qu’un petit chien et son maître est là. Tu ne risques rien”. Mais la terreur est toujours là. Qui gagne ? L’Inconscient.
  • prenez un dépressif. Son Conscient lui dit : “Il n’y a aucune raison de déprimer : la santé, le couple, le confort, tout ça, ça va”. Ça ne sert à rien, la déprime est toujours là. Qui gagne ? L’Inconscient.
  • prenez quelqu’un qui a une compulsion à dépenser tout son argent. Son Conscient lui dit : “Arrête, tu n’as pas besoin de cet objet. Il vaudrait mieux payer ton loyer !”. Qui gagne, presque tout le temps ? L’Inconscient.

On pourrait multiplier les exemples : la colère, la timidité, l’angoisse, l’impuissance… Chaque fois que l’on fait quelque chose qu’il ne faudrait pas : c’est l’Inconscient qui gagne. Contre la raison, contre la volonté, contre toutes les bonnes raisons du Conscient.

Un être humain complet

Alors, qui est le patron chez l’être humain? Autant il est vrai qu'”il vaut mieux s’adresser au bon dieu qu’à ses saints”, il vaut mieux s’allier à son Inconscient pour être un humain complet, en pleine possession de ses moyens d’action et de maîtrise.Car il ne faut pas s’y tromper : l’Inconscient cherche toujours le bien de la personne. Il ne cherche en aucune manière à lui nuire, même s’il y a des apparences contraires. Il ne cherche qu’à aider, soutenir, protéger la personne. Le seul défaut de l’Inconscient, c’est qu’il n’a pas la fonction intellectuelle, analysante, raisonneuse – cela, c’est le job du Conscient.

Mais l’Inconscient, c’est tout le reste : l’émotif, l’affectif, le sensible, le pulsionnel, l’énergie vitale, les mécanismes de survie, l’intuition, toutes les ressources, les rêves et même les facultés parapsychologiques…

Si le Conscient s’interrompt chaque jour pour dormir, l’Inconscient, lui, reste vigilant en permanence, actif, efficace et protecteur…

Une solution parfaitement efficace

Mais, si tel est le cas, pourquoi l’Inconscient imprime-t-il des comportements indésirables, des freins, des blocages, des échecs répétitifs? Pour le comprendre, examinons le mécanisme de la phobie du chien vue plus haut.

Un enfant est attaqué par un chien. Son Inconscient enregistre un stress violent et se dit quelque chose comme : “Il faut que j’empêche que cela se reproduise” (car l’autoprotection et l’instinct de survie sont aussi dans l’Inconscient). Alors, l’Inconscient trouve une solution imparable : la phobie. C’est une solution d’une absolue efficacité car, grâce à la réaction phobique, plus jamais cet individu ne sera assez près d’un chien pour risquer d’être à nouveau attaqué.

La phobie est donc la solution que l’Inconscient a trouvée pour protéger la personne. Il est vrai que d’autres solutions, moins pénibles que la phobie, pourraient être trouvées par le raisonnement, pour éviter une nouvelle agression par un chien. Mais rappelons que l’Inconscient n’a pas la fonction d’analyse intellectuelle, de raisonnement, qui est le propre du Conscient.

L’Inconscient applique donc la solution efficace qu’il a trouvée pour protéger la personne, et cela à chaque fois que cela lui semble nécessaire – et le même type d’analyse pourrait être fait pour la boulimie, la dépression, la timidité, etc…

SCELLER L’ALLIANCE
AVEC L’INCONSCIENT

On voit donc bien là tout l’intérêt qu’il y a à mettre en place une alliance entre le Conscient et l’Inconscient. Or, on peut apprendre facilement à dialoguer avec son Inconscient – lui parler et en obtenir des réponses : les recherches anthropologiques récentes sur la Transe et les États de Conscience Modifiés ont apporté les techniques le permettant.

Tout votre “stock” de ressources

Le dialogue entre Conscient et Inconscient est une technique d’auto-programmation. Il permet de fournir à l’Inconscient de meilleurs moyens de vous aider que ceux qu’il a pu trouver tout seul – et qui sont parfois peu désirables, comme la phobie. Et surtout, c’est dans l’Inconscient que se trouvent toutes nos ressources : ce dialogue permet de puiser à volonté dans notre immense réservoir de ressources.

Des étudiants ont réussi brillamment des examens de fac en n’ayant pas assisté aux cours et en n’ayant lu qu’une seule fois le polycopié du cours. Maîtrisant la procédure du dialogue avec l’Inconscient, ils ont eu facilement accès aux ressources nécessaires : mémoire, concentration, esprit de synthèse et d’analyse, rapidité de pensée…

D’autres personnes ont réussi des entretiens d’embauche, des réunions professionnelles difficiles, des entrevues redoutables, en s’auto-programmant ainsi pour avoir la mise à disposition des atouts utiles : aptitudes à con- vaincre et à s’imposer, maîtrise et force tranquille, énergie et vivacité d’esprit, adaptation, etc…

Car en fait, que sont donc les “ressources” ? Les res-sources, ce sont toutes les qualités et aptitudes humaines. C’est tout ce dont un homme peut avoir besoin pour résoudre les problèmes posés par les événements de sa vie : la souplesse, l’adaptabilité, la mémoire, la confiance en soi, la créativité, la concentration, l’imagination, la séduction, la “bosse des maths”, l’énergie… – et la liste peut s’allonger sur des kilomètres.

Une musique riche et belle

Il n’est pas question de nier la spécificité de chaque individu, et l’être humain n’est pas une machine. Mais on ne peut nier non plus que tous les cerveaux humains ont la même conformation et les mêmes caractéristiques biochimiques. Cela veut dire que tous les hommes ont potentiellement accès à la totalité des ressources humaines, s’ils savent comment s’y prendre.

L’être humain qui a le “mode d’emploi”, qui sait comment s’y prendre, est comme un musicien qui a à sa disposition un vaste choix de notes : il joue la musique de sa vie de façon riche et belle. Alors que la plupart des gens ne connaissent que quelques notes : la musique de leur vie est pauvre et limitée – et c’est vraiment dommage.

VIVRE SA VIE EN 4X4 TURBO

Le Training Neuro-Programmé, (TNProTM) c’est une “caisse à outils”, et les “outils” qui s’y trouvent sont les techniques modernes les plus performantes de développement de la personnalité et des ressources. 

Le Training Neuro-Programmé est le résultat d’une confluence entre différentes connaissances et disciplines. Il se base d’une part sur les connaissances de pointe sur le fonctionnement du cerveau et du système nerveux (la Neurobiologie), et d’autre part sur les dernières découvertes en sciences humaines : Programmation Neuro-Linguistique, Approche Ericksonienne, effets de la Transe et des États de Conscience Modifiés, Mind Engineering, Training Mental, dialectique Conscient-Inconscient. Il utilise les approches de la Linguistique et les concepts issus de l’Informatique.

Le “mode d’emploi”

Votre cerveau travaille tout le temps. Tout ce qu’il lui faut pour cela, c’est un peu d’oxygène et de glucose. La nature vous a offert là un cadeau somptueux : votre cerveau peut vous aider à accomplir pratiquement tout ce que vous désirez, tout ce qu’un être humain peut faire. La capacité de votre cerveau est quasiment insondable. En fait, votre cerveau ne peut pas ne pas travailler. Si vous ne lui indiquez pas quoi faire, il fait n’importe quoi. Mais si vous lui dites quoi faire, quoi résoudre, quoi réussir, où vous amener, il va mettre toute sa puissance en action pour y parvenir : il va viser vos buts – et vous les atteindrez.

C’est cela, le “mode d’emploi” : savoir comment communiquer avec son cerveau, savoir comment programmer les ressources dont vous avez besoin, savoir comment mettre en action les énormes capacités qui dorment là, dans vos deux encéphales. Savoir comment dire à votre cerveau ce que vous voulez réussir, pour qu’il mette en route toute sa puissance pour vous y faire parvenir – au lieu de le laisser dilapider cette puissance de façon anarchique.

Ce mode d’emploi, le Training  Neuro-Programmé (TNProTM) vous l’enseigne en quelques heures. Et ces quelques heures changeront toute votre vie…

Le Training Neuro-Programmé est un enseignement passionnant, d’une  trentaine  d’heures   réparties sur 22 séances individuelles.

C’est un entraînement facile à assimiler et à intégrer. Il vous apprend le “mode d’emploi” du plus extraordinaire “ordinateur” de la planète : votre cerveau.

Alors, vivrez-vous votre vie en 2 CV ou en 4X4 ? Turbo ?…

Votre cerveau turbo ?...

 

MENTAL PERFORMANCE INFO – © copyright NACHEZ 2019

Directeur de la publication : Erica Guilane-Nachez

Imprimé par C.E.H. – 7 place d’Austerlitz – 67000 Strasbourg

N° ISSN 1240-4020

Pour en savoir plus :

• Bien se connaître pour bien piloter sa vie de Erica Guilane-Nachez (InterEditions/Dunod)

Ce livre est une excellente introduction à la compréhension de ce qu’est le TNPro, de ses «outils» et de ce qu’il peut réaliser.